AMADOU HAMPATE BA
ECRIVAIN - MALIEN

Hamadou Hampâté Bâ est né en 1900 au Mali.

Il est l'auteur africain le plus souvent cité pour sa phrase : "En Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle".

Disciple de Tierno Bokar, il a consacré sa vie à sauver de l'oubli les trésors de la tradition orale du monde peul.

Son oeuvre écrite est considérable, son activité inlassable ; d'importantes responsabilités lui ont été confiées dans l'administration, dans la diplomatie de son pays, à l'UNESCO.

Il est pour l'Afrique noire le gardien de la mémoire, de la tradition orale qu'il a bien souvent couché sur papier et est devenu, de ce fait, le défenseur vigilant d'une civilisation si longtemps méconnue.

Né avec ce siècle à Bandiagara, au pied des falaises du pays Dogon, Amadou Hampâté Bâ, historien, écrivain, conteur, poète, penseur, frère des hommes, est surtout connu en France pour la lutte qu'il mena à l'UNESCO de 1962 à 1970, en faveur de la réhabilitation des traditions orales africaines en tant que source authentique de connaissances et partie intégrante du patrimoine culturel de l'humanité.

Hamadou Hampâté Bâ est mort le 15 mai 1991 à Abidjan .

Ses oeuvres :

1°) Poignée de poussière (1993) ;

2°) Petit Bodiel (1993) ;

3°) Njeddo Dewa - mère de la calamité (1993) ;

4°) Kaïdara (1993) ;

5°) Jésus vu par un musulman (1993) ;

6°) Petit frère d'Amkoullel (1994) ;

7°) Oui, mon commandant (1996) ;

8°) Sur les traces d'Amkoullel, l'enfant peu (1998) ;

9°) Amadou Hampâté Bâ et l'africanisme (1999) ;

10°) Contes initiatiques peuls (2000) ;

11°) Contes des sages d'Afrique (2004).

 

 

Source : www.africultures.com



RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés