CAMARA LAYE
ECRIVAIN - GUINEEN

Camara Laye, né le 1er janvier 1928 à Kouroussa, un village de Haute-Guinée.

Il est un écrivain guinéen d'expression française.

Après l'obtention d'une bourse d'étude, Camara Laye part en France en 1947 où il étudie à l'Ecole centrale d'ingénierie automobile à Argenteuil et obtient un certificat de mécanicien. Titulaire de son CAP de mécanicien, il tente, sans succès, de devenir ingénieur en France.

Après l'expiration de sa bourse, il se prend lui-même en charge en faisant de petits boulots à l'usine automobile de Simca et dans les transports en commun de Paris.

Il continue ses études au Conservatoire national des arts et métiers, et au Collège technique de l'aéronautique et de construction automobile. Il obtient le diplôme d'ingénieur en 1956, et se déplace vers l'Afrique, à Conakry, pour poursuivre sa scolarité, au Dahomey, actuel Bénin puis au Ghana.

C'est alors que Camara Laye, qui traverse une période de désarroi, publie "L'enfant noir", son premier roman, en 1953 et, un an plus tard, "Le regard du roi."

Il est également l'auteur du "Maître de la parole", un recueil de contes griots qui retracent la genèse du Mali.

La Guinée obtient son indépendance en 1958 et Ahmed Sékou Touré est élu Président.

Camara Laye est le premier ambassadeur au Ghana.

Il occupe différents postes en dehors du Ghana avant de revenir à Conakry, où il travaille pour le Département des accords économiques avant d'être nommé directeur de l'Institut national de la recherche et de documentation.

Camara Laye se trouve de plus en plus souvent en conflit avec les politiques du régime du Président Ahmed Sékou Touré, et il est emprisonné pour une courte période.

Dans le milieu des années 1960, il s'enfuit avec sa famille en Côte d'Ivoire avant de s'exiler définitivement au Sénégal devant la dérive dictatoriale du régime de Sékou Touré qu'il dénoncera en 1966 dans "Dramouss", son dernier roman.

Au Sénégal, il travailla comme chercheur à l' Institut fondamental d'Afrique noire, et participe au mouvement d'opposition à Sékou Touré.

Camara Laye est mort à Dakar, le 4 février 1980.

Ses oeuvres :

1°) L'enfant noir (1953) ;

2°) Le regard du Roi (1954) ;

3°) Dramouss (1966) ;

4°) Le maître de la parole (1978).

 

Résumé de l'oeuvre " L'enfant noir " :

A Kouroussa, son village, entre Madou son père, roi des mécaniciens, Kouda sa mère si douce, et sa bande de copains, Baba fait son apprentissage de la vie, en harmonie avec le monde alentour. Mais Baba est en âge de rejoindre la capitale pour continuer ses études. Il traverse alors toute la Guinée et se rend chez son oncle Moussa à Conakry. Il y découvre une nouvelle vie, "moderne"...

 

Sources : www.fiches.lexpress.fr / www.decitre.fr / www.dvdtoile.com



RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés