MICHAEL ESSIEN
(GHANEEN)

Michael Essien est né à Accra au Ghana le 3 décembre 1982.

Michael Essien effectue ses débuts de footballeur au sein du club Liberty Professionals (Ghana).

On le remarque dès le championnat du monde des moins de 17 ans en 1999 organisé en Nouvelle-Zélande. Le Ghana termine 3ème de la compétition, éliminé en demi-finales, aux tirs aux buts, par les futurs vainqueurs brésiliens.

Leur jeu, physique et consistant, développé tout au long de la compétition, est à l'image des qualités de leur milieu récupérateur. Dans la foulée, le jeune prodige intègre l'équipe première et, à 19 ans, atteint les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2002.

Deux ans plus tôt, il a rejoint le Sporting Club de Bastia en été 2000 où ses qualités naturelles lui ont permis de s'imposer rapidement.

L'entraîneur, Frédéric Antonetti, apprécie dans un premier temps sa polyvalence. Arrière latéral, à droite ou à gauche, milieu récupérateur, Essien s'adapte et semble tout emporter sur son passage. Il se fixe finalement dans l'axe du milieu de terrain corse, réalise des matchs de plus en plus complets et atteint la finale de la coupe de France 2002.

L'année suivante, alors que beaucoup oublient qu'Essien n'a pas encore 21 ans, les propositions pleuvent pour s'arracher ce joyau brut qui demande encore à être poli mais que l'on sent déjà proche du très haut niveau. Des clubs anglais lui font les yeux doux. Mais Lyon et Paris s'avèrent les plus sérieux prétendants. Entre un club qui joue au yo-yo et un autre qui dispute régulièrement la ligue des champions, Michael Essien opte logiquement pour le club de Jean-Michel Aulas (pour 8 Millions d'euros).

De même qu'à Bastia, il s'impose immédiatement comme un véritable titulaire et une arme de dissuasion massive qui fonctionne aussi bien en Ligue 1 qu'en Ligue des champions. Il remporte le championnat 2004 et impressionne par la quantité de ballons ratissés, le nombre de duels remportés, et sa capacité à perforer, qui en font un danger permanent. Il offre de multiples possibilités au milieu lyonnais et facilite la vie de Juninho and Co.

Durant ces deux années lyonnaises, il semble améliorer son bagage technique au fur et mesure que sa confiance augmente. L'année 2005 ressemble à une consécration absolue : il est élu meilleur joueur d'un championnat de France qu'il remporte pour la seconde année consécutive. En parallèle, ses prestations en Champion's League ont oscillé entre l'excellent et l'énorme, parfois même à un poste de défenseur central où il n'a guère l'habitude d'évoluer (huitième de finale aller (0-3), à Brème).

Homme calme et souriant à qui tout réussi, Michael Essien fait l'unanimité auprès de ses partenaires. Pourtant, en juillet 2005, alors que Chelsea fait le forcing pour s'attacher ses services, il s'isole du groupe et "boude" pour obtenir un bon de sortie. Le plus ou moins intraitable Jean-Michel Aulas, finira par le lâcher contre (35 à) 38 Millions d'Euros (plus Tiago) au Chelsea FC d'Abramovich. Dès son premier match face à Arsenal, 48 heures après avoir signé, il impressionne observateurs et partenaires.

Surnommé le Bison, il est décrit comme "multifonctionnel" par José Mourinho qui en fait un titulaire indiscutable. Son apport est tel qu'il permet à frank Lampard de se dégager des tracasseries défensives et d'être, jusqu'à mi-saison, meilleur buteur du Championnat. Titulaire lors des 6 premiers matchs de Ligue des Champions, Mourinho doit s'en priver (suspendu 2 matchs fermes) pour le 8e de finale contre Barcelone, suite à un méchant tacle à l'encontre de Dietmar Hamann (Liverpool), pour lequel il est sanctionné après coup par l'UEFA. On connaît la suite (élimination face au Barça). claude Makelele peut compter ses points-retraite.

Toujours aussi impressionnant en Championnat, Essien joue 33 matches, ainsi que 10 parties en Ligue des Champions. Pour cette saison où les Blues se font griller par MU en Premier League, Essien aide les siens à remporter la League Cup et la Coupe d'Angleterre. Il a même été élu joueur africain de l'année par la BBC.

Robuste, le milieu de terrain de Chelsea est très difficile à bouger sur le terrain.

En dehors, il a un cœur d’or pour ceux qui ont eu moins de chance. Grâce à sa fondation, le footballeur souhaite soutenir les communautés défavorisées au Ghana par l’installation d’infrastructures de soins de santé, d’accès à l’eau potable et bien d’autres dans différentes localités.

En mai 2010, l’ancien Lyonnais a participé au lancement de "Reading Goals", qui vise à lutter contre l’illettrisme dans les populations africaines.

Le footballeur international ghanéen touche avec le club Chelsea, un salaire mensuel de 350 000 Euros ou 229 millions 584 mille 950 Francs CFA.

 

 

Sources : www.premiere.fr / www.afrik.com



RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés