SAAH JOSEPH
(LIBERIEN)

On les entend passer en trombe dans la ville : les ambulances de Saah Joseph sont connues de tous.

L’élu, déjà populaire pour ses actions humanitaires, avait aussi l’habitude d’amener des personnes à l’hôpital dans sa voiture.

Sauf qu’en octobre, cinq sont mortes avant d’arriver, à cause du trafic routier. D’où l’idée des ambulances : « On a tous un rôle à jouer. C’est comme si un pays appelé Ebola avait déclaré la guerre au Libéria. On doit défendre notre nation. Notre culture est attaquée. On ne se serre plus la main, on ne s’enlace plus à cause de cette peur

Saah Joseph a emprunté 100 000 dollars pour financer son concept. Il a donné son numéro personnel dans les médias et, depuis, son téléphone sonne sans arrêt, les gens l’interpellent dans la rue.

Il reconnaît d’ailleurs sa popularité : « Beaucoup me connaissaient car j’ai été réfugié. Et cette crise a renforcé ma relation avec les Libériens. Certains me décrivent comme un héros, une icône, je prends ça comme un encouragement à faire plus. »

Sa photo est imprimée sur ses ambulances. Et certains détracteurs le soupçonnent d’avoir des objectifs électoraliste plutôt qu’humanitaires : « C’est leur point de vue. Moi je ne changerai pas.

Travaillons d’abord et laissons les Libériens décider. » Saah Joseph attend quatre ambulances supplémentaires. De quoi renforcer son image de coqueluche des Libériens.

 

Source : /www.rfi.fr



RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés