BASE DE LA COMPTABILITE GENERALE

 

La comptabilité est  la technique utilisée par les entreprises, les Collectivités, l’Etat, les associations ou tout autre groupement de personnes pour mesurer leurs activités économiques.

Il  existe deux formes de comptabilité :

  • la comptabilité générale. Elle permet de donner des informations sur la situation financière exacte de l’entreprise ;
  • la comptabilité de gestion, telle que la comptabilité analytique. Elle  permet de mesurer les coûts et les marges par centre de revient des marchandises  et par fonctions.

En principe, toute entreprise vise à réaliser des bénéfices.

De ce fait, pour atteindre ses objectifs, elle emprunte de l’argent, se procure des biens et des services et vend ses produits ou ses prestations.

Le rôle du comptable dans le cadre de la comptabilité générale manuscrite est celui d’exposer la situation financière exacte de l’entreprise à un moment donné.

En premier lieu, il s’agira de saisir toutes les opérations effectuées par l’entreprise. Le comptable enregistre les informations dans un tableau  appelé comptabilité en partie double.

Ensuite, il établira un autre tableau appelé « Journal » afin de contrôler de manière chronologique les opérations et les enregistrements de la première étape.

Le « Grand-Livre » quant à lui donnera la liste des comptes dans l'ordre.

Un troisième tableau appelé « Balance comptable» servira à détailler les comptes de la partie double avec leurs différents soldes.

Le travail final présenté au (x)  bénéficiaire(s) des tâches comptables sont le « Bilan » et le « Compte de Résultat ».

Il est important d’indiquer que les tâches quotidiennes des comptables sont plus complexes que les exemples indiqués ci-dessus.

Les présentes informations sont données à titre indicatif pour permettre aux uns et aux autres d’avoir une « petite idée » de la comptabilité.

 

I - LA COMPTABILITE EN PARTIE DOUBLE OU COMPTE EN « T »

La comptabilité générale est basée sur la partie double. La partie double est constituée d’un tableau à deux colonnes. Dans la partie gauche il est inscrit Débit » et dans la partie droite il est mentionné « Crédit ».

La partie « DEBIT » constitue  la ressource utilisée par l’entreprise pour effectuer ses dépenses.

La partie CREDIT  regroupe la provenance des ressources de l’entreprise. 
     
Lorsqu’un compte est débité, un ou plusieurs autres comptes est ou sont crédités.   Il est impossible de trouver une opération avec un seul compte.

Lorsque dans un compte,  les montants enregistrés dans la partie  « Débit »  sont supérieures aux montants enregistrés au Crédit, on dit que le compte est Débiteur.

Dans le cas contraire, le compte est Créditeur.

Lorsqu’une erreur se glisse dans l’enregistrement des comptes en T, le bilan final présentera un résultat faux ; d’où le travail minutieux et attentionné des comptables.

 

EXEMPLE N°1 :

LEGIS-CI  retire 2.000.000 F de la banque pour la caisse de l’entreprise.

Enregistrement °1 :

COMPTE : CAISSE


DEBIT

CREDIT

 

2.000.000 F

 

 

Enregistrement °2 :

COMPTE : BANQUE


DEBIT

CREDIT

 

 

2.000.000 F

 

EXEMPLE N°2 :

LEGIS-CI  vend  à crédit des marchandises d’une valeur de 1.000.000 FCFA :

Enregistrement °1 :

 

COMPTE : CREANCES CLIENT YAO


DEBIT

CREDIT

 

1.000.000 F

 

 

Enregistrement °2 :

COMPTE : VENTES DE MARCHANDISES


DEBIT

CREDIT

 

 

1.000.000 F

 

 

EXEMPLE N° 3 :

LEGIS-CI paie le salaire du gardien à hauteur de 100.000 FCFA. On aura :

Enregistrement °1 :

COMPTE : REMUNERATION DU PERSONNEL


DEBIT

CREDIT

 

150.000 F

 

 

Enregistrement °2 :

COMPTE : PERSONNEL, REMUNERATIONS DUES


DEBIT

CREDIT

 

 

150.000 F

 

 

EXEMPLE  N°4 :

Le client  de LEGIS-CI remet un  chèque de  1.000.000 F pour payer sa dette.

Enregistrement °1 :

COMPTE : BANQUE


DEBIT

CREDIT

 

1.000.000 F

 

 

Enregistrement °2 :

COMPTE : CREANCES CLIENT YAO


DEBIT

CREDIT

 

 

1.000.000 F

 

EXEMPLE N°5 :

LEGIS-CI rembourse son emprunt de 5.000.000 obtenu de la Banque ZER – Côte d’Ivoire.

Enregistrement °1 :

COMPTE : EMPRUNT


DEBIT

CREDIT

 

5.000.000 F

 

 

Enregistrement °2 :

COMPTE : BANQUE


DEBIT

CREDIT

 

 

5.000.000 F

 

Pour identifier les différents comptes,  il existe un petit formulaire appelé « Plan comptable ».

En Côte d’Ivoire, le plan comptable en vigueur est le plan comptable  SYSCOA qui répertorie tous les comptes et les sous comptes avec un numéro propre à chaque compte.

Ainsi, nous avons par exemple :

  • 40 Fournisseurs et comptes rattachés
    • 401 Fournisseurs, dettes en compte
      • 4011 Fournisseurs
      • 4012 Fournisseurs-Groupe
      • 4013 Fournisseurs sous-traitants
      • 402 Fournisseurs, Effets à payer
  • 41 Clients  et comptes
    • 411 Clients
      • 4111 Clients
      • 4112 Clients-Groupe
      • 4114 Clients, Etat et Collectivités publiques
      • 412 Fournisseurs, Effets à recevoir en portefeuille
  • 42 Personnel
  • 60 Achats de marchandises
  • 70 Ventes de marchandises
  • 52 Banques
  • 57 Caisse
  • Etc…

Il existe un millier de comptes dans le plan comptable.

Le plan comptable se vend dans n’importe quelle librairie.

II - LE JOURNAL

Le « Journal » permet de contrôler de façon chronologique les opérations enregistrées dans le compte « T ».

Il se présente comme suit à partir des enregistrements des exemples n° 1 et n° 2 ci-dessus :

 

 

N° DE
COMPTE

 

N° DE
COMPTE

 

LIBELLE

 

DEBIT

 

CREDIT

 

57

 

 

52

12/04/2009

CAISSE

           BANQUE

 

2.000.000

 

 

2.000.000

 

 

41

 

 

70

 

22/04/2009

CREANCES CLIENT YAO

            VENTES DE MARCHANDISES

 

 

1.000.000

 

 

1.000.000

 

 

III - LE GRAND-LIVRE

Le Grand-Livre donne la liste des comptes dans l’ordre.

Il se présente comme suit :

 

COMPTE N°                       NOM


DATE

 

LIBELLE

PIECE COMPTABLE


DEBIT


CREDIT

 

 

 

 

 

 

Avec le Grand-Livre, on a les informations suivantes :

  • le numéro de compte ;
  • le nom du compte ;
  • la date de l’opération ;
  • le N° de la pièce comptable ;
  • le montant enregistré au Débit et au Crédit

 

IV - LA BALANCE

La balance permet  de contrôler si les enregistrements effectués auparavant sont justes puisqu'elle permet de vérifier l’égalité de la partie double.

  • De ce fait :

Total général des Débits = Total général des Crédits

  • De même :

Total général des soldes débiteurs = Total général des soldes créditeurs

  • Egalement, il important d’effectuer un troisième contrôle :

Total général des Débits (ou Crédits)  = Total général Journal

La balance se présente comme suit :

  • La balance à 4 colonnes :

Balance au 30 Avril 2009

 

Comptes

 

Totaux
des
Débits

 

Totaux
des
Crédits

 

Soldes

Débiteurs

 

Soldes

Créditeurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La balance à 6 colonnes :

Balance au 30 Avril 2009

 

 

Comptes

 

Soldes
Début période

 

Mouvements

 

Soldes
Fin période

 

Débit

 

Crédit

 

Débit

 

Crédit

 

Débit

 

Crédit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE BILAN

Le bilan comptable d’une entreprise est un tableau réalisé par les comptables pour présenter clairement ce que possède l’entreprise (Actifs) et les dettes qu’elle supporte (Passif).

Les grandes lignes du bilan sont :

 

 

ACTIFS

Regroupe tout ce que l’entreprise possède comme biens.

 

 

PASSIF

Il rassemble les moyens de financement de l’actif du bilan.

 

ACTIF IMMOBILISE

CLASSE 2

 

CAPITAUX PROPRES

CLASSE : 1

COMPTES 10 à 15

 

 

ACTIF CIRCULANT

STOCKS        : CLASSE 3

CREANCES    : CLASSE 4

 

DETTES FINANCIERES

CLASSE : 1

COMPTES 16, 17, 18 et 19

 

 

TRESORERIE ACTIF

TITRES DE PLACEMENT : CLASSE 5

DISPONIBILITE : CLASSE 5

 

DETTES CIRCULANTES

CLASSE : 4

CLASSE : 5

 

 

 

TRESORERIE PASSIF

CLASSE : 5

 

 

Ainsi, l’on peut trouver dans chaque catégorie :

 

ACTIFS

 

PASSIF

 

TERRAINS (Actif immobilisé)

 

CAPITAL (fait partie des capitaux propres)

 

BATIMENTS (Actif immobilisé)

 

RESERVES (fait partie des capitaux propres)

 

MATERIEL (Actif immobilisé)

 

RESULTAT DE L’EXERCICE (fait partie des capitaux propres)

 

MARCHANDISES (Actif circulant)

 

PROVISIONS REGLEMENTEES (fait partie des capitaux propres)

 

MATIERES PREMIERES (Actif circulant)

 

SUBVENTIONS (fait partie des capitaux propres)

 

PRODUITS FABRIQUES ET EN-COURS (Actif circulant)

 

EMPRUNTS (Dettes financières)

 

FOURNISSEURS (Créances)

 

AUTRES DETTES FINANCIERES (Dettes financières)

 

CREANCES CLIENTS (Créances)

 

PROVISIONS FINANCIERES POUR RISQUES ET CHARGES   (Dettes financières)

 

AUTRES CREANCES (Créances)

 

CLIENTS, AVANCES RECUES (Passif circulant)

 

TITRES DE PLACEMENT (Trésorerie – actif)

 

FOURNISSEURS (Passif circulant)

 

BANQUE (Trésorerie – actif)

 

AUTRES DETTES (Passif circulant)

 

CAISSE (Trésorerie – actif)

 

 

BANQUES, CONCOURS BANCAIRES (Trésorerie-Passif)

Le bilan se présente comme suit :

 

Réf

 

 

ACTIF

 

EXERCICE N

 

EXERCICE
N-1

 

Réf

 

 

PASSIF

 

EXERCICE
N

 

EXERCICE
N-1

 

BRUT

 

AMORTISSEMENT/
PROVISION

 

NET

 

 

ACTIF IMMOBILISE


Frais d’établissement
Frais de recherche
Terrains
Bâtiments

 

 

 

 

 

 

CAPITAUX PROPRES

Capital
Actionnaires capital
Réserves
Subventions
Provisions réglementées

 

 

 

 

TOTAL ACTIF IMMO

 

 

 

 

 

 

TOTAL CAPITAUX P

 

 

 

 

ACTIF CIRCULANT

Stock
Marchandises
Matières premières

 

 

 

 

 

 

 

DETTES FINANCIERES

Emprunts
Dettes financières
Provision finan.

 

 

 

 

T. ACTIF CIRCULANT

 

 

 

 

 

 

TOTAL DETTES FIN.

 

 

 

 

TRESORERIE ACTIF

Titres de placement
Banques
Chèques postaux

 

 

 

 

 

 

 

PASSIF CIRCULANT

Dettes circulantes
Clients, Avances
Dettes fiscales

 

 

 

 

T. TRESORERIE-ACTIF

 

 

 

 

 

 

T.PASSIF CIRCULANT

 

 

 

 

V - LE COMPTE DE RESULTAT

Comme indiqué ci-dessus, le bilan et le compte de résultat constituent les derniers travaux de comptabilité.

Le compte de résultat permet de dire si l’entreprise a dégagé un bénéfice ou si l’activité s’est soldée par une perte.

En principe, le résultat (bénéfice ou perte) doit être le même que celui obtenu dans le bilan.

Le compte de résultat se présente comme suit :

 

COMPTE DE RESULTAT

 

Réf

 

CHARGES

 

EXERCICE
N

 

EXERCICE
N-1

 

Réf

 

PRODUITS

 

EXERCICE
N

 

EXERCICE
N-1

 

 

ACTIVITE D’EXPLOITATION

Achats de marchandises

Achats de matières premières

Autres achats

Transports

Services extérieurs

Impôts et taxes

Autres charges

Charges de personnel

Dotations aux amortissements

 

 

 

 

ACTIVITE D’EXPLOITATION

Ventes de marchandises

Ventes de produits fabriqués

Travaux, services vendus

Production stockée

Production immobilisée

Produits accessoires

Chiffre d’affaires

Subventions d’exploitation

Autres produits

Reprises de provisions

Transferts de charges

 

 

 

 

TOTAL DES CHARGES D’EXPLOITAT°

 

 

 

TOTAL DES PRODUITS D’EXPLOI

 

 

 

 

ACTIVITE
FINANCIERE

Frais financiers

Pertes de change

Dotations aux amortissements

Dotations aux provisions

 

 

 

 

 

ACTIVITE FINANCIERE

Revenus financiers

Gains de change

Reprises de provisions

 

 

 

TOTAL DES CHARGES FINANCIERES

 

 

 

TOTAL DES PRODUITS FINAN.

 

 

 

 

HORS ACTIVITES ORDINAIRE
(HAO)

Valeurs comptables

Charges HAO

Dotations HAO

 

 

 

 

 

HORS ACTIVITES ORDINAIRE
(HAO)

Produits des cessions

Produits HAO

Reprises HAO

 

 

 

 

TOTAL DES CHARGES HAO

 

 

 

TOTAL DES PRODUITS HAO

 

 

 

 

Participation des travailleurs

Impôts sur le résultat

 

 

 

 

 

TOTAL GENERAL DES PRODUITS

 

 

 

TOTAL PARTICIPATION ET IMPÔTS

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL GENERAL DES CHARGES

 

 

 

 

RESULTAT NET

 

 


RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés